Avocat au barreau de Paris

Professionnalisme, réactivité, proximité

Tel.

01 42 60 00 21

Le cabinet Spyridonos tient à ce que la question des honoraires soit abordée avec franchise dès le premier rendez-vous, voire dès le premier entretien téléphonique.
La transparence est en effet souvent une garantie de confiance réciproque entre l’avocat et son client.
Une explication claire est d’emblée donnée sur le mode de calcul, les différents éléments qui les constituent, ainsi que sur l’envoi d’états périodiques de frais et honoraires détaillés.
Une estimation du coût total de la cause peut éventuellement être demandée.

Enfin, il est également important de s’entendre dès le départ sur un mode de facturation : soit un tarif forfaitaire soit un tarif horaire en fonction de la complexité du dossier.
Une convention d’honoraires est signée par les deux parties, préalablement à toute intervention. Ainsi, chacun sait dès le départ à quel mode de comptabilisation des prestations son conseil aura recours, ce qui a souvent le mérite d’éviter non seulement toute mauvaise surprise, mais également tout litige à ce sujet.

L’avocat et son client collaborent ainsi dans le climat de sérénité indispensable à la bonne gestion du dossier.

Le tarif forfaitaire

L’honoraire est forfaitaire lorsque, dans le cadre d’une mission déterminée, un honoraire globale est appliqué. Dans ce mode de tarification, il n’est pas tenu compte du temps passé.
Le forfait est appliqué dans le cadre de procédure simple comme le divorce amiable ou les affaires pénales qui ne nécessitent qu’une seule audience, sans instruction.

Le tarif horaire

Le cabinet Spyridonos applique également le tarif horaire. Il s’agit d’une tarification au temps passé.
L’avocat fixe ses honoraires en fonction de la complexité de l’affaire, de la nature du dossier et de la situation de fortune du client, mais toujours sous le contrôle du Conseil de l’Ordre du Barreau auquel il appartient, en cas de litige.
Le tarif dépend alors du nombre d’heures que l’avocat consacre au dossier (incluant le temps des conversations téléphoniques et la correspondance). Une provision sur les honoraires est généralement demandée afin de démarrer le travail.

Le saviez-vous ?

Il est possible, dans certaines conditions, d’avoir recours :
• à l’aide juridictionnelle (en deçà de certains montants de revenus mensuels), ou
• à la mise en œuvre de polices d’assurance « Défense en justice », lesquelles couvrent une série de litiges, essentiellement extracontractuels. La compagnie d’assurance prend alors en charge non seulement les honoraires d’un avocat, mais également les frais de justice proprement dits (frais d’huissier, frais d’expertise, etc…), en tout ou en partie selon les polices d’assurance.

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On Linkedin